Matchs de légende: OM-Lazio 3-0 (2005)

Aujourd’hui, nouvelle rubrique: Nous évoquons chaque jeudi les matchs de légende de l’OM. Aujourd’hui, focus sur OM-Lazio Rome de 2005, à deux semaines de la confrontation entre les deux clubs en Europa League, le 25 octobre.

4 août 2005: Une semaine après avoir tenu le choc en Italie lors de la demi-finale aller de la Coupe Intertoto en concédant le match nul 1-1 au Stadio Olympico, et quatre jours après avoir mal démarré la saison en championnat par une défaite 0-2 au Vélodrome face aux Girondins de Bordeaux, l’OM reçoit la Lazio avec la ferme intention de garder le maigre avantage du but à l’extérieur acquis à Rome.

Pour ce faire, l’entraîneur Jean Fernandez innove avec un schéma tactique en 5-3-2, avec une charnière centrale composée de Habib Beye, Frédéric Dehu et Abdoulaye Meité, entourée de Dimetreius Ferreira et Taye Taiwo, deux joueurs ayant vocation à jouer les pistons sur les côtés. Avec ces cinq joueurs, l’objectif de l’ancien entraîneur messin est clair: Avoir un bloc défensif compact pour éviter les Laziales de s’approcher du but gardé en ce début de saison par Cédric Carrasso, suite à la suspension de Fabien Barthez.

Pendant une heure, le match était étouffant: Si l’OM n’était pas menacé outre mesure par cette équipe italienne en pleine confiance de par des matchs amicaux remportés largement, et malgré une maitrise technique au milieu de terrain avec un Wilson Oruma en forme olympique, il n’en restait pas moins qu’un but des italiens pouvait faire pencher la balance en faveur des hommes de Delio Rossi.

Le match bascule en cinq minutes dans l’euphorie, avec trois buts en cinq minutes pour nos olympiens. A la 60ème minute, Oruma subtilise le ballon à 50 mètres des buts, avant de fixer la défense pour servir Niang qui contrôle de l’extérieur du pied droit puis enchaîne une frappe croisée du gauche finissant au fond des filets. Une minute plus tard, ce même Oruma sert la nouvelle recrue Andres Mendoza pour le 2-0. Enfin, à la 65ème minute, Franck Ribéry assomme les Romains, parfaitement servi par Mendoza.

3-0. La messe est dite. La Lazio, assommée, ne réagira pas. L’OM peut donc savourer en communiant avec les 50000 supporters ayant fait le déplacement pour cette demi-finale retour de Coupe Intertoto. Dès lors, il ne restait plus qu’un obstacle sur la route des phocéens afin de rallier la phase de poules de la Coupe de l’UEFA. Celui-ci est de taille, puisqu’il s’agit du Deportivo La Corogne des Molina, Andrade, Capdevila, Munitis ou Tristan. Et sera d’ailleurs l’objet d’un autre match de légende.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s